Caméra: Jürg Hassler

Assistent de caméra: Rainer M. Trinkler
Son: Dieter Gränicher
Montage: Georg Janett

Production: Richard Dindo
Financement: EDI (Section cinéma) / Ville & Canton de Zürich / Télévision Suisse (Zürich) / Fredi Rudorf

Première: Journées de Soleure

 

 

 

 

 

Dani, Michi, Renato & Max (1987)

 

 

 

 

Affiche: Helen Pinkus-Rymann

 

138 min, en couleur

Film en trois chapitres sur quatre jeunes qui dans le contexte du mouvement des jeunes à Zürich en 1980/81 ont perdu leur vie, avec l’aide active de certains policiers zürichois.

 

Le film reconstruit à travers une espèce d’enquête criminalistique, le destin de ces quatre jeunes et comment ils sont morts exactement. Les membres de leur familles et des témoins oculaires racontent ce qui s’était passé.

 

Un Conseiller d’Etat de Zürich, le nommé Alfred Gilgen, avait refusé de payer „le Prix de la ville de Zürich“, la somme de 20’000.-- francs qui avait été accordé à ce film par le jury et qui m’aurait été bien utile.

 

Photos supplémentaires