Qui était Kafka? (2005)

 

 

Textes lus par Sami Frey

 

Caméra: René Baumann

Son: Martin Witz, Dieter Meyer

Assistante de réalisation: Erika Hnikova, Prague

Montage: Anne Lacour, Paris

Musique: Olga Ceskovà, „Mih’iä“, Psalme, 34,15-15 / Eva Ceskovà, „La chanson hébraïque“ de Maurice Ravel / Kateryna Koltsova-Tlusta, chanson dans la Synagogue espagnole / La chanson matinale du berger“ de Franz von Suppé

Mixage: Florian Eidenbenz

Production: Lea Produktion, Zürich / Les Films d’Ici, Paris (Serge Lalou)

Financement: EDI (Section cinéma) / Télévision suisse (Zürich) / Ville et Canton de Zürich / Werner Merzbacher / Ulrich Bär / ARTE, Paris

Première: Journées de Soleure (2006)

Affiche: Helen Pinkus-Rymann

98 min, en couleur

Documentaire fictionnalisé avec des acteurs et actrices qui représentent des gens qui ont connu Kafka. Ils racontent avec les mots et les phrases des morts, leurs souvenirs de cet homme torturé et immense écrivain, qui nous a tellement marqué.

 

En off on entend des lectures d’extraits de son „Journal“ et de ses lettres. Comme dans le film sur „Rimbaud“, il s’agit à la fois d’un portrait „de l’extérieur“, à travers les entretiens fictifs avec les témoins, et „de l’intérieur“, avec des textes autobiographiques de Kafka lus en off.

 

Les acteurs ont été filmés devant un fond bleu, ce qui a permis une surimpression de leurs visages dans les images des lieux. On a filmé par exemple un appartement pouvant être celui de la famille Kafka, et dans cette image apparaît comme surgie du royaume des morts, la tête de l’actrice représentant „Milena“ qui parle de Kafka et de leur histoire d’amour, et qui disparaît de nouveau après quelques temps dans le noir de la nuit. Cette procédure de la résurrection des morts grâce à nos images se répète à chaque fois que les acteurs apparaissent dans le film.

 

Chaque phrase qu’ils disent a réellement été écrite par les personnages originaux, à part pour Felice Bauer, l’ancienne fiancée, qui n’a jamais rien dit et rien écrit sur sa relation avec Kafka. Nous lui avons fait dire des phrases que Kafka lui avait écrites dans ses lettres.

 

Dossier sur le film et les textes originaux

 

Photos supplémentaires