Le cas Grüninger (1997)

 

 

D’après le livre de Stefan Keller

Caméra: Pio Corradi

Deuxième caméra: Rainer M. Trinkler

Images vidéos: Richard Dindo

Assistants caméra: Philipp Zumbrunn, Andreas Schneuwly, Alexandra Weiss

Son: Dieter Meyer, Laurent Barbey

Assistents de réalisation: Stina Werenfels et Dani Wildmann

Montage: Rainer M. Trinkler

Mixage: Florian Eidenbenz

Production: Lea Produktion, Zürich

Financement: Télévision suisse (Direction générale) / Conseil d’Etat de Genève / Conseil d’Etat de St. Gall / Fondation d’Octave et de Marcela Botnar / Fondation UBS / Fondation Stanley Thomas / Anva AG / Fondation Anne Frank / Fondation contre le rassisme et l’anti-sémitisme / Fondation Suisse-Israélienne / Fondation Georg et Jenny Bloch / Fondation Saly Mayer Mémoriale / Fondation Max et Erika Gideon / Communauté juive de St. Gall / Werner Merzbacher / Ueli Bär / Philippe Nordmann / Fraçois Loeb / Louis Fuchs

Affiche: Helen Pinkus-Rymann

98 min, en couleur

L’histoire du capitaine de police Saint Gallois Paul Grüninger qui avant la guerre a sauvé la vie de plusieurs centaines de juifs autrichiens qui avaient fuit leur pays et les nazis, en changeant sur les documents leur dates d’entrée en Suisse. On l’a su, il a été arrêté, destitué et condamné à une amende et à une exclusion à vie de la police saint galloise.

 

Le film se déroule dans la même salle de tribunal où Grüninger avait été condamné en octobre 194O. Le procès est reconstitué, en présence d’un certain nombre d’anciens réfugiés juifs qui ont survécu grâce à lui et qui sont venus des Etats-Unis, de la France, de l’Autriche et de la Suisse pour lui témoigner leur reconnaissance. Sur un écran on leur projette un entretien que Grüninger avait donné un jour à la Télévision suisse allemande. Ils regardent avec des larmes aux yeux les images de leur sauveur.

 

Les autorités suisses ont refusé pendant des décennies d’amnistier Grüninger. Il a fallu un livre du journaliste Stefan Keller et ce film, pour que cela arrive enfin.

 

Photos supplémentaires